L'atalante éditions
 
Commande librairie Logo caddie
  • NOUVEAUTÉS

Au loin, une lueur Andreas Eschbach
Au loin, une lueur
Andreas Eschbach
Date de parution 22 janvier 2015
La Pierre de Majilpuûr Carina Rozenfeld
La Pierre de Majilpuûr
Carina Rozenfeld
Date de parution 19 février 2015
Le sang des 7 Rois - livre V Régis Goddyn
Le sang des 7 Rois - livre V
Régis Goddyn
Date de parution 19 février 2015
Des ombres dans la pierre Andreas Eschbach
Des ombres dans la pierre
Andreas Eschbach
Date de parution 22 janvier 2015
Père-des-pierres Orson Scott Card
Père-des-pierres
Orson Scott Card
Date de parution 22 janvier 2015
Le roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde Thomas Malory
Le roman du Roi Arthur et de ses chevaliers de la Table Ronde
Thomas Malory
Date de parution 22 janvier 2015
  • À PARAÎTRE

Mósa Wòsa Nathalie Le Gendre
Mósa Wòsa
Nathalie Le Gendre
Date de parution 24 avril 2015
Les futurs mystères de Paris - l'intégrale, volume I Roland C. Wagner
Les futurs mystères de Paris - l'intégrale, volume I
Roland C. Wagner
Date de parution 19 mars 2015
Origines Laurence Suhner
Origines
Laurence Suhner
Date de parution 24 avril 2015
L'instinct du Troll Jean-Claude Dunyach
L'instinct du Troll
Jean-Claude Dunyach
Date de parution 19 mars 2015
Les futurs mystères de Paris - l'intégrale, volume II Roland C. Wagner
Les futurs mystères de Paris - l'intégrale, volume II
Roland C. Wagner
Date de parution 19 mars 2015
La longue Mars Terry Pratchett/Stephen Baxter
La longue Mars
Terry Pratchett/Stephen Baxter
Date de parution 19 mars 2015
vote
Livre9
Pierrot noir
Dimitri Baranov
Date de parution 19 juin 1991
Livre9
Les Héritiers de l'Empire
David Weber
Date de parution 22 février 2007


triangle noir Lettre d'information triangle noir
Consulter les archives
forum atalante espace pro  Foreign Rights liens divers

  • REVUE DE PRESSE

+
Carey - Celle qui a tous les dons - Les Vagabonds du rêve
Posté 23 février 2015 -
L’avantage des a priori pas réellement enthousiastes, c’est qu’ils ne peuvent réserver que de jolies surprises. Parce que les zombies, qu’ils soient traités dans le mode horreur ou même science-fiction, comment dire…
Sauf que le traitement que leur réserve ici l’auteur en fait tout autre chose. La forme est celle d’un thriller. Le fond, sous des airs de ne pas y toucher, une fine recherche de ce qui définit précisément l’être humain. Pas pour y apporter de réponse mais plutôt, par petites touches, pour que chacun puisse y apporter la sienne propre.
En commençant par une petite fille de dix ans qui attend avec impatience les cours de sa maîtresse préférée. Melle Justineau. Celle qui est gentille et raconte de belles histoires. Quoi de plus normal ? Et, comme toutes les petites filles, Melanie rêve du jour où elle sera grande. Peut-être pourra-t-elle enfin voir une vraie ville avec plein de gens ? Parce qu’une petite fille intelligente, si heureuse soit-elle de vivre dans une « base » à l’abri de ces méchants affams qui dévorent les gens, espère bien qu’une fois la situation réglée, elle pourra découvrir le vaste monde. Mais, des conversations qu’elle a saisies au vol, elle a bien compris qu’il fallait attendre.
Elle se plie donc volontiers à la routine. Le sergent Parks qui passe chaque matin frapper à sa porte en criant : « Transit ». Son entrée avec une arme, dès qu’elle s’est installée dans son fauteuil, et les deux soldats qui l’attachent, chevilles, mains, cou. Puis la conduite le long du couloir jusqu’à la salle de classe. Les jours de douche, juste après avoir mangé, mais jamais de gâteaux ou de toutes ces choses que les enfants mangent dans les contes.
La seule chose un peu triste, c’est quand on vient chercher de petits camarades et qu’ils ne reviennent pas. Tout pourrait donc aller bien et cette petite Melanie est si attachante que Melle Justineau ne peut s’empêcher un mouvement d’affection. Que cela mette en colère le sergent Parks, voilà qui semble bien injuste.
Est-ce la raison pour laquelle il viendra la chercher pour l’emmener à son tour et qu’elle rencontre Mme Caldwell, la scientifique de la base ?
Une rencontre qui ne se déroulera certainement pas comme celle-ci l’avait prévu, d’autant que cette petite portion de territoire protégée sera l’objet d’un attaque extérieure en règle devant laquelle il n’y aura d’autre ressource que la fuite.
Car les cureurs, s’ils ne sont pas contaminés, n’en sont pas moins devenus aussi redoutables que les affams qu’ils poussent en avant comme armes vivantes. Alors fuir devant les premiers dans une contrée peuplée des seconds…
C’est pourtant ce que va tenter le sergent Parks accompagné du jeune soldat Callagher. Après tout, n’est-ce pas son devoir d’assurer la sécurité des civils sous sa protection ? Pas qu’il considère Melanie comme telle, à la différence de Melle Justineau, mais il est exclus pour Caldwell de perdre son sujet d’expérience n°1.
Une centaine de kilomètres peut-être pour atteindre Beacon, ou même Londres, mais un long chemin, suffisamment long pour perdre son humanité et sa vie ou les trouver.
Une lecture qui en vaut la peine et devrait faire sous peu l’objet d’une adaptation au cinéma.
 
+
Scalzi - Humanité divisée - Actusf
Posté 23 février 2015 -

En 2007 paraissait en français le premier tome d'une superbe trilogie intitulée Le vieil homme et la guerre, écrite par un alors inconnu du nom de John Scalzi, histoire d'un Terrien, John Perry, devenu à soixante-quinze ans (l'âge où l'on s'engage) soldat de l'Union coloniale et qui, par son honnêteté, sa droiture et son courage, changera le cours de la guerre contre les extraterrestres et la politique de cette partie de la galaxie. Les Editions de l'Atalante nous faisaient ainsi découvrir un auteur qui persévéra dans la qualité puisqu'il a quand même reçu, outre le Prix John Campbell pour Le vieil homme et la guerre, un Hugo pour un autre de ses romans (Redshirts, L'Atalante, sur lequel, en bon fan de Star Trek, j'avais écrit un coup de coeur en février 2013). Avec Humanité divisée (L'Atalante), John Scalzi nous fait revenir, un an après les derniers événements du "Vieil homme et la guerre", dans cet univers où la Terre a rompu avec l'Union coloniale, ayant réalisé qu'elle était exploitée par celle-ci depuis deux siècles, où le Conclave (union lâche de quelques quatre cents races extraterrestres) est divisé quant à l'attitude à avoir face aux humains et où l'Union coloniale essaye de sauver les meubles en remplaçant les armes par la diplomatie. En treize nouvelles différentes mais qui se lisent dans l'ordre du livre (à l'exception de "La diplomatie en trois rounds" qui peut se lire en premier) car elles forment ainsi une histoire linéaire, l'auteur met en scène une équipe de diplomates de choc, des fonctionnaires de seconde zone et un technicien militaire qui, pris indépendamment, ne valent pas grand chose, mais dont leurs chefs se sont aperçus que, fonctionnant ensemble, le tout devient plus efficace que la somme des parties, une sorte de gestalt ! L'ambassadrice Abumwe, terreur de ses subordonnés, son adjoint "inutile" Hart Schmidt, le lieutenant Harry Wilson (militaire de l'UC aux capacités améliorées, toujours plein d'idées et de ressources), le capitaine de vaisseau Coloma, vont être envoyés sur des négociations sans importance - a priori - ou sans espoir, la philosophie étant "tant mieux si ils réussissent, ce n'est pas une grosse perte sinon"... "L'équipe B", première nouvelle, nous fait assister à la formation de cette équipe de remplacement et à son premier exploit. A partir de là, elle va se retrouver prise dans le jeu politique galactique, pion que l'on utilise sans vergogne, et ce n'est pas la moindre force de Scalzi que de nous faire entrer dans les coulisses des diverses forces en présence, où des alliances improbables se nouent et où des complots de grande ampleur se déroulent à travers les différents épisodes (puisqu'à l'origine ils sont sortis un par un en numérique). Notre équipe va se retrouver dans une position où elle fera son devoir de son mieux, parfois involontairement (dans cette veine "Le roi chien" est un bijou qui m'a fait penser, par son ton et son humour, au meilleur de Keith Laumer dans les aventures de son héros Retief du Corps Diplomatique Terrien), mais parfois de manière poignante (comme dans "Une question de proportions"). Plusieurs nouvelles nous font aussi découvrir le point de vue extraterrestre et leur découverte de notre espèce, loin des clichés : sur ce sujet Scalzi, avec beaucoup de talent, met en scène Hafte Sorvahl, conseillère lalan (les Lalans font près de trois mètres de haut et sont plus qu'imposants), discutant avec des enfants à Washington tout en mangeant des churros, dernière histoire du recueil, toute en finesse. A nouveau, dans ce volume, l'auteur fait montre de toutes les qualités qu'il avait montré dans sa trilogie : outre une solide intrigue - ici qui veut détruire qui, pourquoi  et comment les contrer - qui vous fait tourner inlassablement les pages, on y retrouve toute l'humanité, le sens du devoir, le dévouement, l'amitié, la solidarité et l'ingéniosité, qui sont les caractéristiques attachantes des personnages mis en scène sous des dehors "détachés" (j'ai pensé en écrivant ces mots à cet esprit qui caractérise Dominic Flandry luttant pour empêcher le délitement de l'Empire Terrien et que l'on retrouve chez l'équipe B qui lutte pour la survie de l'Union coloniale et de l'espèce humaine). Ce volume vient prendre heureusement la suite du "Vieil homme et la guerre", ce futur classique de la SF contemporaine : vous pouvez le lire indépendamment bien sûr, il se suffit à lui-même, mais il ne pourra que vous donner envie de lire les aventures de John Perry qui ont conduit à cette situation. De la bien belle SF, merci M. Scalzi, nous attendons le prochain volume avec impatience !

Jean-Luc Rivera, Actusf

+
  • À la une
+
Adiós Paco !
Posté 02 mars 2015 -

Nous avons une triste nouvelle à partager avec vous : Francisco González Ledesma nous a quitté hier à l'âge de 88 ans. Père du personnage Ricardo Méndez, qui nous aura fait découvrir l'âme noire et si vivante de la ville natale de l'auteur : Barcelone.

ledesma.jpg

+
Sélection GPI 2015
Posté 29 janvier 2015 -

Toute la sélction 2015 ICI . Dans la sélection livres jeunesses francophones, l'excellent Bleu Argent d'Olivier Paquet.

bleu-argent1.jpg

 

 

 

+
Prix Imaginales des collégiens 2015
Posté 27 janvier 2015 -

 Au nom du fils Gigante d'Alain Grousset sélectionné pour le Prix Imaginales des collégiens 2015 !

thumb_au_nom_du_fils1.jpg

+
Confidences à Elbakin
Posté 27 janvier 2015 -
Retrouvez une interview faite à Mireille Rivalland, directrice littéraire des éditions L'Atalante, sur le site Elbakin : ITW .
Nous avons la joie de relayer le "top 10" 2014 du site Elbakin : le roman de Guy Gavriel Kay Les chevaux célestes obtient la deuxième place !

 thumb_chevaux-celestes1.jpg

 

+
séléction Prix Bob Morane !
Posté 27 janvier 2015 -

Tous les titres sélectionnés ici !

Dont le fabuleux roman de M. R. Carey, Celle qui a tous les dons.

thumb_carey_v4orangervb1.jpg

+
2015, en avant !
Posté 02 janvier 2015 -

thumb_mars_livre11.jpgthumb_mars_livre22.jpgthumb_mars_livre33.jpgthumb_mars_livre44.jpg

+
Tout 2014 !
Posté 16 septembre 2014 -
+
Tout 2013 !
Posté 27 novembre 2013 -
+
Manuscrits
Posté 22 janvier 2013 -
Les conditions de soumission de manuscrits viennent de changer. N'hésitez pas à aller les consulter ici .
+
L'Atalante
Posté 21 janvier 2013 -
facebook-icone-9793-32.png twitter-icone-8307-32.png

Toute l'actu
  • Forum de L'Atalante
+
Honor Harrington
Posté le 02 mars 2015 par Endymion


Oui, moi aussi

Aucune nouvelle non plus sur le site de l'éditeur anglais Baen...

A défaut d'une nouveauté dans la série principale, personnellement j'aimerai bien faire l'acquisition de [...]